Avec le recul, je me dis que j’ai eu de la chance…Plus de 10 ouvrages publiés, autant écrits pour les autres, un livre numérique, un autre autoédité. Et ce n’est pas fini ! Mon parcours est rempli de pages écrites une à une, parfois facilement, parfois non. J’ai beaucoup appris évidemment mais, avec le recul, je me dis que j’aurais aimé recevoir quelques conseils avant d’écrire mon premier livre…

Vous trouverez sur le net des centaines de conseils pour écrire un livre. Pour ma part, je vous en livre six.

Fixez une date-butoir

Lorsque vous travaillez avec un éditeur, il vous demande de vous plier à un calendrier éditorial et de rendre votre manuscrit à une date imposée. Vous devez donc vous organiser pour avoir terminé votre texte au jour et à l’heure.

Mais si vous choisissez d’autoéditer votre livre, il est facile de remettre le travail à plus tard et d’écrire « quand vous en avez le temps ». Alors pour conserver votre motivation, et une bonne dynamique, fixez de vous-même la date de publication de votre futur livre.  Même si cela peut sembler contraignant, vous vous apercevrez que se donner ce type d’objectif est plus qu’utile. Vous vous faites une promesse. À vous de la tenir !

Rassemblez tous les éléments avant de démarrer la rédaction

Par éléments, j’entends documentation, articles de références, transcriptions d’interviews, notes…

Vous aurez ainsi une vision globale de tout ce qui figurera dans votre livre. Cela facilitera votre routine d’écriture et vous permettra de gagner en temps et en énergie.

Mettez-vous à la place de vos futurs lecteurs

Le conseil semble simplissime et pourtant…

Combien d’invendus, de temps passé, de messages étouffés faute d’audience, juste parce que l’auteur a écrit le livre qu’il avait envie d’écrire et non pas celui que le lecteur attendait.

Soyez à l’écoute et écrivez en priorité sur un sujet qui interpelle. Pour le trouver, pensez aux clients que vous avez déjà ou aux personnes qui participent à vos formations et conférences. Quelles sont leurs problématiques principales ? Quelles questions vous posent-elles ?

Restez vous-même

Tout a été dit sur tout. Ne vous posez même pas la question de l’originalité. A moins que vous ayez fait une grande découverte ou conçu une méthode révolutionnaire, il n’y a pas de sujets neufs (ou si peu).

La seule façon de se démarquer et de sortir du lot est de faire entendre votre voix qui, elle, est unique.

Restez vous-même, défendez votre point de vue, proposez des solutions originales et le public sera attentif à votre message.

Constituez une équipe

Il y a de fortes chances pour que vous écriviez votre livre seul. Mais dès que vous aurez mis le point final à votre manuscrit, je vous encourage à trouver des personnes de confiance pour transformer vos pages en livre qui se vend.

Si vous avez trouvé un éditeur, pas de problème puisqu’il prend le relais.

En revanche, si vous choisissez l’autoédition, vous aurez à relire, corriger, mettre en page, créer une couverture, télécharger des fichiers…N’essayez pas de tout faire tout seul. Après plusieurs mois passés à fixer votre écran, il est plus que probable que vous ne verrez pas l’énorme faute d’orthographe qui clignote comme un phare dans la nuit…et vous décrédibilisera si vous publiez votre livre tel quel.

Pour le Journal de l’écrivain autoédité, j’ai fait appel à une graphiste et me suis fait aider pour la mise en ligne. Des membres de ma famille et des lecteurs extérieurs m’ont apporté leur regard sur le fond et la forme. J’ai testé la couverture dans des groupes Facebook et au sein de mes réseaux professionnels…

Et puis, lorsqu’on est enfin prêt à parler de son livre à l’extérieur, cela signifie que le manuscrit est terminé. Votre projet prend forme et devient concret. Rien de tel pour rester motivé !

Travaillez avec un coach

Beaucoup de futurs auteurs cherchent des informations sur Internet (et il y en a énormément). Ils achètent des livres, regardent des webinaires, notent des conseils dans des carnets rangés ici et là dans la maison. C’est très bien.

Mais si vous êtes vraiment déterminé à écrire un livre pour développer votre activité, c’est une perte de temps et une perte d’argent. Pourquoi ? Parce que, même si les infos sont justes et de qualité, vous n’avez personne en face de vous pour répondre à VOS questions et vous guider sur VOTRE projet.

Quand vous trouvez le coach qui vous correspond, les résultats sont tout de suite visibles. C’est vrai dans tous les domaines : le sport, la perte de poids, le business…

Trouvez la personne qui peut vous aider à écrire votre livre (j’espère que cela sera moi!) et suivez la méthode qu’elle a développée, testée, validée pour vous. Vous éviterez beaucoup de frustration et vous y retrouverez financièrement.

J’espère que cet article vous sera utile. N’hésitez pas à le partager si vous pensez qu’il peut aider un futur auteur de votre connaissance 🙂

 

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest