Écrire un livre autrement: l’écriture itérative


Auto-édition, Ecrire, Livre pratique, Outils, Publier / jeudi, juin 21st, 2018

Écrire un livre en tenant compte de l'avis des futurs lecteursPour la plupart d’entre nous, écrire un livre consiste à s’installer devant un clavier durant de longues semaines, à le publier, à le mettre en vente. Puis à attendre les ventes, les critiques et les commentaires… Il est trop tard pour les regrets ou les mises à jour. Mais connaissez-vous l’écriture itérative ?

La première méthode fonctionne bien si vous avez la chance d’être édité par un éditeur traditionnel. En principe, il connaît son métier et s’il a  choisi de publier votre livre c’est que le sujet est bon et qu’il prévoit des ventes.

La situation se complique un peu lorsqu’on autoédite son livre. Le présenter une fois qu’il est fini ne vous garantit pas que les lecteurs seront au rendez-vous.

Lors de mes coachings, je suggère toujours aux auteurs que j’accompagne de réaliser une petite étude de marché avant de choisir un sujet. Cette réflexion commence toujours par trois questions:

  • Pour quelle personne écrivez-vous ?
  • Quelle est sa plus grande problèmatique ?
  • Quelle solution originale et validée proposez-vous ?

Même si elles ne garantissent pas le succès d’un livre, les réponses à ces questions permettent de limiter les risques de se fourvoyer totalement.

Vient ensuite la phase des relectures et des révisions qui permet d’améliorer le texte initial.

Mais un de mes clients a récemment apporté un « twist » à ce schéma classique en adoptant l’écriture itérative.

L’écriture itérative, qu’est-ce que c’est ?

Ce terme, emprunté au langage informatique, signifie « suivre des séquences d’instructions répétées plusieurs fois » (Larousse) . En clair, cet auteur a décidé d’écrire son livre un chapitre à la fois (les séquences) et de le reécrire autant de fois que nécessaire pour tenir compte des remarques de ses premiers lecteurs avant de passer au chapitre suivant. Son idée est de proposer un ouvrage dont tous les conseils (et la manière dont il les expose puisque c’est souvent là que le bât blesse) auront été testés dans la vraie vie.

Comment pratiquer l’écriture itérative ?

Voici les cinq étapes mises en place par mon client.

Écrivez une première version de votre livre ou de votre premier chapitre. Celle-ci aura probablement moins de pages que la version finale. Peu importe.

Rassemblez une dizaine de lecteurs qui accepteront de tester tous vos conseils au fur et à mesure de la lecture. Par exemple, si vous écrivez un livre sur le sevrage tabagique, recrutez des fumeurs ui veulent arrêter le tabac et n’ont pas encore réussi à le faire.

Confiez-leur votre texte et demandez-leur de noter dans un journal ce qu’ils pensent de votre méthode, les difficultés rencontrées, les exercices qui ne marchent pas ou ce qu’ils comprennent mal… Vous obtiendrez ainsi de la matière pour revoir votre manuscrit et surtout l’enrichir.

Tenez compte de toutes ces remarques et modifiez votre texte en conséquence. Pour vous, c’est de l’or.

Transmettez les chapitres revus à un nouveau groupe. Cela ne devrait pas être trop difficile puisque normalement vous avez pris confiance dans votre texte.

Écoutez de nouveau les remarques et traitez-les si elles sont pertinentes. Vous pouvez répéter ce process plusieurs fois. L’objectif est d’écrire un livre qui apporte vraiment des solutions à vos lecteurs

Les avantages de l’écriture itérative

Même si, au final,  l’écriture itérative prend plus de temps que l’écriture traditionnelle, je crois qu’elle peut être utile dans certains domaines.

Par exemple, lorsque je lis des tutoriels informatiques, il y a toujours un moment où je ne trouve pas l’onglet à ouvrir pour passer à l’étape suivante. Cela me fait perdre un temps fou et me met de mauvaise humeur. Si j’avais pu tester la page avant que l’auteur la publie, voilà typiquement le genre de remarque que j’aurais pu faire. Et l’auteur aurait précisé la place de l’onglet…

Voici les autres avantages de l’écriture itérative :

C’est très motivant. Vous écrivez pour de vrais lecteurs et avez à coeur de les aider. Savoir qu’ils attendent vos textes est le meilleur moyen de vaincre la procrastination.

Vous écrivez votre livre par séquence. Comme je le répète souvent, un livre s’écrit page par page, chapitre par chapitre. Vous en prenez conscience en impliquant d’autres personnes dans le processus. Écrire un livre n’est donc plus cette chose énorme et si effrayante.

Vous améliorez votre texte au fur et à mesure. Le résultat final, c’est-à-dire le livre imprimé, ne sera pas qu’une seule couverture lancée dans la nature. Son contenu aura déjà été validé et cela change tout.

Vous prenez de plus en plus confiance en vous pour écrire. Une fois que vous aurez saisi « ce qui cloche » dans les premiers chapitres, il sera facile d’éviter ces pièges dans les suivants. Votre écriture deviendra de plus en plus rapide et assurée.

Personnellement, étant un peu « old school » je n’ai pas encore expérimenté cette écriture itérative. Mais je trouve cette pratique intéressante pour des livres proposant des méthodes et des exercices. À retenir donc. Peut-être pour un prochain livre ?

Pour aller plus loin

Ma mission de coach rédactionnel est de vous aider à écrire un livre rapidement, facilement et avec plaisir. Je le fais  de façon unique et personnalisée. Si vous êtes convaincu que votre livre peut transformer la vie des autres, la meilleure chose que vous puissiez faire est de passer à l’action. Contactez-moi pour une séance découverte « Appel Action Écriture ». Nous évaluerons ensemble vos besoins et discuterons de la façon dont je peux vous accompagner.

 

 

Une réponse à « Écrire un livre autrement: l’écriture itérative »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *