Quelle joie de vous présenter mon nouveau livre, Journal de l’écrivain autoédité ! C’est un projet sur lequel j’ai travaillé durant quelques mois et que je suis vraiment très fière de proposer aux futurs auteurs.

Ni tout à fait livre au sens classique du terme, ni tout à fait cahier, c’est un ouvrage hybride que je vous invite à découvrir.

Que trouve-t-on dans les pages du Journal de l’écrivain autoédité ?

Que se passe-t-il lorsque vous décidez d’écrire un nouveau livre ?

Vous commencez à prendre des notes ! Tout le temps. Partout. Sur tout.

Des idées de titres, un mot qui résonne, un point à aborder, une information indispensable à la compréhension du texte….

Ces idées arrivent généralement à l’improviste.

Peut-être essaierez -vous de vous en souvenir, avec le résultat que nous connaissons tous puisque les idées s’évaporent aussi vite qu’elles sont apparues.

Vous pouvez aussi les noter à toute vitesse sur une serviette en papier, un verso d’enveloppe voire un dos de chéquier (ça sent le vécu, n’est-ce pas ?) avec une chance sur deux de ne jamais retrouver le gribouillage en question ou de ne plus comprendre à quoi vous faisiez référence.

Ou, vous décidez de tenir un journal en choisissant un carnet d’un format suffisamment pratique pour l’avoir toujours à portée de main.

Un journal personnel pour suivre ses progrès

Le Journal de l’écrivain autoédité est un vrai journal qui s’inscrit dans le cadre d’une création littéraire.

C’est un carnet de travail, un outil de réflexion sur le livre en cours. Il répond à la fois à la nécessité d’écrire au quotidien et d’être plus efficace durant les sessions d’écriture. En étant fidèle à son journal, l’écrivain dispose d’un moyen pour suivre ses progrès au jour le jour sans jamais se perdre dans les méandres de la création. Il reste focus.

Ne négligeons pas non plus ce besoin de toucher le papier, d’entendre glisser le stylo sur les pages…tous les auteurs aiment ce contact physique même si, aujourd’hui, les livres s’écrivent sur un clavier. Tenir un journal, c’est aussi s’offrir ce plaisir sensoriel.

Un livre écrit pour les auteurs qui font le choix de l’autoédition

Alors pourquoi choisir ce Journal plutôt qu’un carnet classique ?

Parce qu’en plus des pages destinées à votre routine d’écriture, vous y trouverez les informations et conseils indispensables pour écrire et éditer vous-même votre livre.

Une panne d’écriture ?  Je vous propose des solutions.

Une question sur la meilleure façon de promouvoir votre livre ? Découvrez les méthodes qui ont fait leurs preuves !

Un doute sur les formalités légales ? Tout le processus est clairement expliqué !

J’ai vraiment voulu que ce livre soit un compagnon de route personnalisable ET un outil ultra pratique pour accompagner votre succès d’auteur autoédité.

À qui s’adresse le Journal de l’écrivain autoédité ?

Journal de l'écrivain autoédité roseJ’ai conçu ce Journal en pensant à tous les futurs auteurs qui veulent:

  • améliorer leur pratique d’écriture;
  • s’appuyer sur des listes, des tableaux de suivis pour aller jusqu’au bout de leur projet;
  • profiter de la liberté de l’autoédition mais souhaitent être guidés dans la démarche.

En l’écrivant, j’ai naturellement pensé aux personnes que j’accompagne dans l’écriture de leur livre pratique. Mais cet ouvrage sera utile quel que soit le genre du livre ou le support choisi (papier ou numérique). Tous les amoureux des mots y trouveront les ressources utiles pour autoéditer leur livre.

Que trouve-t-on dans les pages du Journal de l’écrivain autoédité ?

Le Journal de l’écrivain autoédité est organisé autour de quatre sections :

  • les informations pratiques de votre futur livre

Écrire et autoéditer un livre est un projet dont la réussite nécessite un minimum d’organisation.

Ces premières pages, essentiellement composées de listes et de tableaux de suivi, vous feront gagner un temps fou.

Entre le formatage du livre, le nom de vos contacts, les numéros de devis, les retours de bêta-lecteurs, le suivi de vos ventes ou celles de vos frais…vous ne perdrez plus aucune information.

  • un cahier de conseils

Les conseils, c’est mon dada ! Dans cette section, je m’appuie sur mon expérience d’auteur et de coach rédactionnel et j’aborde aussi bien l’aspect pratique que psychologique de l’écriture.

L’objectif est de savoir gérer les jours avec et les jours sans…

  • un journal organisé en 52 semaines

Sans date, pour que vous puissiez démarrer votre projet quand vous le souhaitez.

Mais avec une double page au début de chaque mois pour faire un point et préparer les étapes à venir.

  • le vade-mecum de l’écrivain autoédité

Dans cette section, vous trouverez les informations indispensables pour répondre aux obligations légales et choisir votre statut juridique et fiscal.

Vous trouverez également au fil des pages :

  • des conseils d’écriture, des astuces, des ressources inédites…
  • des fiches techniques, listes à compléter et tableaux de suivi
  • une check-list pour ne rien oublier et passer de l’écriture au livre autoédité avec facilité
  • un bonus : comment organiser les premières pages de votre livre

Pourquoi le proposer en 3 couleurs ?

Journal de l'écrivain autoédité vertVous connaissez mon goût pour les carnets de toutes tailles et de toutes couleurs, alors disons que je n’ai pas pu me résoudre à choisir…

Je sais aussi que j’écris dans un carnet uniquement lorsque j’ai eu un véritable coup de cœur pour sa couverture et la qualité de son papier. Je voulais donc que ce Journal soit aussi un objet de désir. Que vous ayez envie du bleu, que vous flashiez sur le rose ou soyez sensible au charme du vert…

Pour la couverture, je me suis inspirée d’un magnifique cahier recouvert de papier reliure acheté il y a une dizaine d’années à Florence en Italie.

C’est important d’aimer son Journal, surtout quand on sait que l’on sera amené à l’utiliser et à s’y référer durant plusieurs mois.

Alors disons que j’ai profité de la liberté de l’autoédition pour m’offrir ce petit luxe et vous en faire profiter !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest