Et voilà les vacances arrivent. Que vous soyez « juillettiste » ou « aoûtien » une chose est certaine, le rythme change. Cette période marque souvent une pause dans l’activité professionnelle et vous vous dîtes que vous allez pouvoir avancer sur votre projet de livre. Humm… Avez-vous pensé aux déplacements pour rendre visite à la famille, aux enfants à occuper, aux balades pour profiter des beaux jours et à l’apéro entre amis ?  Comment dans ces (agréables) conditions trouver le temps d’écrire? Je vous propose 5 conseils pour écrire un livre pendant les vacances.

Bien sûr, et je le remarque chez les futurs auteurs que j’accompagne, il y a deux écoles.

D’un côté, ceux qui profitent de l’été pour mettre un grand coup de collier et avancer sur leur manuscrit à raison de plusieurs heures par jour. Idéal mais pas toujours possible.

De l’autre, ceux qui ne peuvent pas écrire autant qu’ils le voudraient et qui éprouvent, disons…une certaine frustration.

Relax ! On peut aussi profiter de l’été pour avancer sur son livre sans écrire beaucoup mais en nourrissant son projet. Et oui ! Tout simplement parce qu’une idée a parfois besoin de mûrir, de vivre sa vie, de se mettre en pause.

C’est exactement ce que je vous propose de faire. Mais attention, il y a une différence importante entre laisser sa pensée divaguer en regardant les vagues et enfiler sa casquette d’auteur. Voici quelques idées pour ne rien perdre des pépites apportées par la parenthèse estivale.

5 conseils pour écrire un livre pendant les vacances

Je voudrais d’abord rappeler qu’écrire un livre ne consiste pas simplement à…écrire. Bien sûr, sans mots posés sur le papier le livre n’existe pas. Mais écrire un guide pratique ou un livre de développement personnel est un projet qui demande de la réflexion, de l’observation et de la persévérance. Donc…

Ayez toujours un petit carnet à portée de main

C’est le moment de faire un tour dans une papeterie pour acheter le petit carnet que vous emporterez partout avec vous. Il vous servira à noter les idées qui surviennent à l’improviste. C’est vrai, ce sont les vacances mais la vie ne s’arrête pas complètement. Autour de vous, les gens parlent, échangent sur toutes sortes de sujets. Et vous savez à quel point l’environnement nourrit un projet. Si vous avez la chance de partir, le changement de cadre ne peut être que bénéfique. Restez à l’écoute, l’esprit en éveil et les idées ou anecdotes viendront naturellement.

Prêtez attention aux gens

L’été est propice aux activités de plein air, que ce soit passer une journée dans un parc d’attraction ou boire un verre à la terrasse d’un café. Vous qui écrivez pour transformer la vie des gens, profitez-en pour les observer et les écouter.

Votre sujet est la parentalité positive ? Notez comment se comportent les parents qui vous entourent. A quelles situations sont-ils confrontés? Comment réagissent-ils ? Quels sont les « do » et les « don’t » ?

Vous écrivez sur le burn out ? Regardez ceux qui réussissent à se détendre rapidement et ceux qui entretiennent le stress de l’année en multipliant les activités.

Bref, vous avez compris l’idée : vos futurs lecteurs sont là, sous vos yeux !

Gardez le contact avec votre livre

De temps en temps, quand tout le monde fait la sieste, prenez votre cahier et écrivez quelques lignes. Cela n’a pas besoin d’être long. L’idée est de rester en contact avec le livre et les chapitres déjà écrits. En septembre, la reprise n’en sera que plus facile.

Accordez-vous le droit d’écrire pendant 20 minutes par jour

Il est parfois plus facile de s’accorder 20 minutes par jour pour écrire que d’y penser toute la journée sans oser le faire. Personne ne vous en voudra si vous décidez de vous isoler un peu chaque jour pour, ensuite, être pleinement disponible. Et cela évitera beaucoup de frustration !

Je découvre le programme pour écrire mon livre en 100 jours, 20 minutes par jour.

Profitez de l’été mais préparez la rentrée

Bon, un dernier conseil. REPOSEZ-VOUS ! Quelquefois, lorsque le projet prend un peu trop d’importance dans la vie quotidienne, il est bon et nécessaire de prendre un peu de recul pour remettre les choses en perspective. Je pense vraiment que l’on doit s’amuser à écrire un livre car, rappelez-vous, rien ni personne ne vous y oblige.

Vous pouvez aussi décider de vous faire accompagner à la rentrée pour avancer vite et terminer votre livre dans de bonnes conditions. N’est-ce pas la meilleure façon de s’accorder une vraie pause tout en sachant que, avec les conseils et le suivi d’une coach, vous avancerez vite et avec plaisir. On prend rendez-vous ?

Bel été à tous !

 

 

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest