Rencontres d’auteurs : Léticia Granger


Auto-édition, Ecrire, Livre pratique, Promouvoir, Publier, Témoignage d'auteur, Vidéo / mercredi, mai 30th, 2018

Léticia Granger est coach professionnelle certifiée, spécialisée dans l’accompagnement au Bien-être au travail. Elle s’est inspirée de sa propre expérience pour publier son premier livre Mon Burn out, Ma renaissance. J’ai souhaité l’interviewer car je trouvais intéressant d’avoir le point de vue d’un auteur qui allie témoignages personnels et outils de coaching dans un même ouvrage.


Bonjour Léticia, peux-tu nous expliquer les raisons qui t’ont poussée à écrire ce livre ?

L’impulsion est venue de mes clients. Je me suis d’abord aperçu de la souffrance qui existait sur le burn out. Puis, du fait que les personnes se sentaient complétement isolées. J’ai replongé en arrière de ce que j’avais vécu. Effectivement on ne sait pas toujours vers qui se tourner ni quelles questions poser. C’est parti de là. J’ai eu envie d’écrire un livre qui permette au moins d’avoir un déclic et de chercher de l’aide auprès d’un médecin, d’un psychologue ou d’un coach.

Étais-tu à l’aise avec l’écriture ?

J’avais déjà écrit des poèmes donc, pour moi, les mots sont vraiment un canal de communication. Dès que le plan s’est dessiné, l’écriture de Mon burn out, Ma renaissance a été très fluide . La seule complication a été de décider comment mettre dans un même livre mon témoignage, celui des autres, des outils de coaching et d’obtenir un résultat cohérent. Cela s’est fait avec le temps, puisque j’ai mis à peu près un an et demi pour vraiment construire le livre, mais avec beaucoup de plaisir.

Pourquoi as-tu fait le choix de l’autoédition ?

J’avais envie que ce livre soit publié rapidement. Trente personnes ont témoigné dans ce livre et elles étaient pressées de lire le résultat final. Mes clients et les personnes qui sur Facebook avaient participé à distance à la naissance du livre l’attendaient aussi.  C’est donc l’idée du temps qui m’a poussée vers l’autoédition et peut-être un peu la peur de ne pas séduire une maison d’édition.

Mais je n’étais pas sûre de savoir faire.  Je suis d’ailleurs allée sur ton blog et j’ai trouvé des pistes pour prendre les choses étape par étape.

Lorsqu’on s’autoédite, il est parfois difficile de diffuser son livre. Comment t’y prends-tu ?

Aujourd’hui je vends surtout Mon burn out, Ma renaissance lors des conférences que je donne sur le sujet dans les Salons Bien-Etre. Sinon j’utilise beaucoup mes réseaux, le bouche à oreille et ma clientèle. Il est aussi disponible sur Amazon, la Fnac et dans les librairies locales. La difficulté est de prendre le temps d’aller le proposer sur les lieux et actuellement je ne dispose pas de ce temps.

Ce livre a-t-il eu un impact sur ton activité ?

Oui et l’impact est fort. Après la lecture du livre beaucoup de personne m’ont appelée pour me dire qu’elles ne savaient pas qu’elles faisaient un burn out.  Elles sont venues chercher de l’aide ce qui pour moi est une déjà une réussite. Il y a donc eu des retombées en termes de nouveaux clients, de partenariats et de projets puisque j’ai eu des demandes d’atelier.

A-t-il été difficile d’évoquer ta propre expérience ?

Dans mon cas, je me suis d’abord dit que je n’écrivais pas ce livre pour moi mais pour les autres. C’était une question de positionnement. Si je l’avais écrit plus tôt, juste après mon burn out, il n’aurait pas du tout eu la même utilité.

Bien sûr, j’ai pris plaisir à l’écrire et cela m’a fait du bien de le faire. C’est un peu comme si je me rendais justice à travers mon propre témoignage. Mais le but était de me sentir utile, de rendre la situation moins complexe et d’offrir un outil de connaissance de soi. Prendre du recul sur les choses ne peut que nourrir et enrichir différemment l’intention et l’écriture.

Quel conseil donnerais-tu à un futur auteur ?

D’abord de ne pas hésiter à faire lire son livre à des proches et à des moins proches. J’ai sélectionné un petit comité de lecture avant de publier le mien. Cela m’a permis de l’enrichir et de le peaufiner. J’ai commencé par la famille et les amis puis des professionnels – médecin, psychologue-  et des personnes qui ont vécu le burn out. L’objectif était de voir ce qu’elles en pensaient, comment elles accueillaient le livre et comment je pouvais encore l’améliorer.

Ensuite, de savoir dire stop à un moment donné car sinon on ne s’arrêterait jamais !

Livre de Léticia Granger
Mon burn out, Ma renaissance

Mon Burn out, Ma renaissance est disponible sur Amazon.

Pour en savoir plus sur Léticia Granger, je vous invite à visiter son site : www.renetrecoaching.com

Si vous souhaitez échanger avec moi sur votre projet de livre, n’hésitez pas à demander un rendez-vous gratuit et sans engagement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *