La pyramide inversée est une technique rédactionnelle enseignée dans toutes les écoles de journalisme. Directement inspirée des dépêches rédigées par les agences de presse, elle permet d’accrocher le lecteur et facilite la lecture et la compréhension d’un texte. Les auteurs de livres pratiques peuvent bien sûr s’en inspirer pour être lus et compris du plus grand nombre. Je vous explique cela en détail.

Captez l’attention du lecteur

Visualisez une pyramide.

Maintenant renversez-la et vous obtenez une pyramide inversée, socle large en haut et pointe en bas.

L’idée est de partir de l’essentiel à retenir (la base) puis de préciser et de développer ce message. L’information la plus spécifique et la plus éloignée du message essentiel (la pointe) est alors placée en fin de chapitre.

La pyramide inversée au service de l’information

Allez droit au but dès le début de votre chapitre.

Quoi ? Comme ça ? Et le suspens, alors ? Et le teasing ?

> Je fais les questions et les réponses parce c’est ce que j’entends durant mes séances de coaching :))

Ne vaut-il pas mieux laisser le lecteur découvrir lentement les pépites que vous lui réservez au fil des pages ?

NON !

Un livre pratique n’est pas un roman policier. Le lecteur n’est pas à la recherche d’indices. Il veut de l’information STRUCTURÉE. Il a besoin de comprendre en quelques mots le sujet que vous allez développer.

Donc pour répondre tout de suite à toutes les questions qu’il se pose, ou qu’il peut être amené à se poser, rien de tel que la technique de la pyramide inversée.

La pyramide inversée en pratique

Vous augmenterez la lisibilité de votre texte en répondant aux questions suivantes:

  • QUI ? de qui parlez-vous, à qui vous adressez-vous ?
  • QUOI ? quel est le sujet, de quoi s’agit-il, que fait le protagoniste ?
  • COMMENT / COMBIEN ? comment le fait-il, combien cela coûte-t-il ?
  • Où ? où se déroule l’action, l’évènement, où trouver l’information ?
  • QUAND ? à quel moment, pendant combien de temps ?
  • POURQUOI ? quel est l’enjeu, le bénéfice, la réponse ?

Petit moyen mnémotechnique, l’acronyme est QQCOQP 🙂

Simple, n’est-ce pas ? Du moins en apparence, car comme vous le savez, simple ne veut pas dire facile.

Il faudra peut-être plusieurs essais avant de parvenir à un résultat satisfaisant pour vous et pour vos lecteurs.

Droit au but avec la pyramide inversée

Vous l’aurez compris, pour être lu et compris du plus grand nombre, je vous conseille de commencer par vos chapitres par un « pitch ». L’information importante, ce qu’il faut retenir. Vous entrerez dans le détail dans le corps du chapitre.

Oubliez le plan classique qui consiste à introduire, développer et conclure. Allez droit au but, vos lecteurs vous en seront reconnaissants.

Allez-vous mettre en pratique cette technique de la pyramide inversée ?

Écrire un livre, on en parle ?

Cette technique rédactionnelle n’est qu’un des outils que je propose régulièrement à mes clients pour leur aider à écrire le meilleur livre possible, celui qui sera lu et compris par le plus grand nombre.

Si, vous aussi, vous souhaitez de l’aide pour écrire votre prochain livre sans craindre les erreurs de structure, contactez-moi. Nous programmerons un entretien pour parler de votre projet et voir comment je peux vous aider.

 

 

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest