Catherine Oberlé est Gestalt-thérapeute, coach et conférencière. Depuis quelques semaines, elle est aussi auteure d’un livre préfacé par Christine Lewicki et édité chez Leduc.s Pratique : Domptez vos peurs et libérez votre féminin. Catherine m’a fait l’amitié de m’accorder une interview dans laquelle elle dévoile sa méthode EROS, et donne au passage quelques conseils aux futurs auteurs.

Et pour ceux qui préfèrent lire…

Bonjour Catherine Oberlé !

Peux-tu nous parler de ton livre ?

Ce livre est l’aboutissement de plusieurs années de travail et de réflexion et j’avais vraiment envie de rassembler tout ce que je faisais dans mon cabinet en tant que psy et coach. La difficulté a été de donner un fil conducteur. En fait j’ai choisi de m’appuyer sur ma propre histoire : comment j’ai fait pour me sortir des pièges dans lesquels je tombais régulièrement, et se sortir du goufre dans lequel on se retrouve quand on n’arrive pas à avancer même si on a des projets.

Comme j’ai travaillé longtemps dans le domaine de la sexualité, je me suis demandée comment je pouvais allier mon travail tout en restant dans l’énergie de la sexualité qui est pour moi l’énérgie de vie. D’où la méthoe EROS. E pour s’écouter, explorer son histoire. R pour ressentir. O pour oser et S pour sourire à la vie et célébrer.

Ce livre est-il réservé aux femmes ?

J’ai écrit au féminin et pour les femmes. Mais je me rends compte que des hommes me lisent, notamment les compagnons de certaines de mes clientes. Le livre va aussi parler aux hommes, soit directement, soit en les aidant à comprendre comment fonctionnent les femmes.

As-tu déjà des retours de lectrices ?

Oui, j’ai plein de beaux témoignages que cela soit « Cela me donne de l’énergie pour aller plus loin » ou « Merci cela arrive au bon moment« . Avec aussi tous les témoignages qui disent « Je comprends mieux ce qui se passe pour moi » ou « cela m’éclaire » « cela me donne du courage« . J’ai de très bons retours.

J’ai aussi obtenu des articles dans des magazines. Ils ont vraiment compris le message que j’avais envie de faire passer et cela fait du bien.

Que s’est passé depuis la sortie de ton livre ?

Comprendre que le livre ne vous appartient plus est une étape importante. Il y a le moment où on a envie de le montrer comme un bébé, de dire « regardez comme il est beau« . et en même temps une espèce de pudeur par rapport à cela. Mais il faut aussi assumer car cela représente des années de travail.

Ce qui a changé est que cela apporte une forme de crédibilité, de notoriété. J’ai été contactée pour un Salon du livre en 2019 et cela faisait partie de mes rêves. je suis contactée par des journalistes. Et il y a de belles rencontres avec les lectrices.

Quel est ton rôle dans la promotion de ton livre?

J’ai bien compris qu’il était nécessaire de s’impliquer, que le livre n’allait pas se vendre tout seul. Et c’est ce qu’on demande aujourd’hui. Une des premières questions posées par les maisons d’édition est « comment allez-vous vendre votre livre? » Donc effectivement il y a une dynamique à avoir, une manière de s’impliquer.

il ne faut pas s’imaginer qu’une fois que le livre est écrit et publié, c’est fini. En fait, c’est là que cela commence vraiment. En tous cas, c’est une autre phase. J’ai une joiie phrase en tête : ton livre ira aussi loin que tu l’aimeras.

Comment le livre s’intégre-t-il à ton activité ?

L’écriture de ce livre m’a permis de mettre en mots ma manière de travailler. Écrire les quatre piliers de la méthode EROS m’a donné une structure par rapport à mon travail. Donc je l’utilise très régulièrement que cela soit dans des séances de thérapie ou de coaching. C’est une trame de fond.

Très souvent, en coaching, je dis à mes clients qu’ils retrouveront cela dans le livre. Je fais vraiment des passerelles.

Qu’as-tu appris de cette expérience ?

Si vous avez envie d’écrire un livre, faites-le car c’est vraiment une expérience magnifique. La plus belle manière de le faire est de s’impliquer totalement, puis de ne pas s’attendre à en vendre des milliers. Mais, en tous cas, accompagnez le livre pour que cela se passe le mieux possible. Et c’est quand on n’a pas d’attentes particulières mais qu’on y va que les choses se passent et que l’énergie circule.

Merci Catherine !

Retrouvez le livre de Catherine Oberlé ici.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest